L’activité de prothésie ongulaire

L’activité de prothésie ongulaire est souvent méconnue. Découvrez ici les spécifications de cette activité et également un retour sur le vocabulaire utilisé.

Qu’est ce que la prothésie ongulaire ?

La prothésie ongulaire est un acte qui consiste à recréer un ongle avec une matière résine ou gel, avec une base de capsule ou un chablon (forme en papier ou en teflon).

Pour être reconnu dans le domaine de la prothésie ongulaire, il faut répondre aux exigences ci-dessous :

Etre titulaire soit d’un diplôme, ou soit d’une formation qualifiante

Quelle est la différence entre prothésie et stylisme ongulaire ?

Pour exercer une activité en prothésie ongulaire nul besoin d’un CAP esthétique ou coiffure, une formation cadrée étant recommandée et se former tous les ans afin d’apprendre de nouvelles techniques ou faire des remises à niveau.

La styliste ongulaire doit être titulaire :

  • d’un diplôme ou de trois années d’expérience en esthétique, soit d’un titre homologué (tel que délivré par l’APCMA : Assemblée Permanente des Chambres des Métiers et de l’Artisanat),
  • et d’un certificat de la branche (tel que le CQP styliste ongulaire).

L’activité de prothésie ongulaire

Cette spécialité aux différentes facettes vous permet de pratiquer une activité polyvalente et dynamique. En effet, la professionnelle en prothésie ongulaire devra maitriser toutes sortes de techniques professionnelles afin de satisfaire les souhaits de sa clientèle, telles que :

  • La pose d’extensions d’ongles
  • Le remplissage
  • Le renforcement d’un ongle naturel ( gainage ou kapping)
  • La réparation d’ongle
  • La  dépose
  • Dessiner une french
  • Apporter des décorations à sa pose

Dans l’exercice de son activité, la professionnelle de l’ongle devra respecter l’ongle de sa cliente, c’est-à-dire :

  • Ne pas endommager l’ongle
  • Désinfecter systématiquement son matériel
  • Apprendre à reconnaître les différentes maladies des ongles ( enseigné en formation)
  • Refuser de poser les ongles dans certains cas bien définis ( enseigné en formation)

Quelles qualités pour exercer la prothésie ongulaire ?

L’ activité de prothésie ongulaire demande quelques qualités essentielles comme :

  • Le sens de l’observation, pour comprendre comment se réalise une pose et également pour évaluer le style de pose qu’il faudra réaliser sur sa cliente en fonction de la typologie de main.
  • Etre manuelle, l’une des qualités essentielles dans ce métier. Cela permet d’avoir une maîtrise de ses gestes et une précision dans son travail.
  • Avoir un bon sens relationnel afin d’échanger avec sa cliente et la fidéliser.
  • Etre polyvalente, savoir démontrer son savoir-faire
  • Dernière petite chose, mais pourtant essentielle : vous êtes votre propre vitrine, vous devez être impeccable et refléter une image équivalente.

Quels débouchés après la formation de prothésie ongulaire ?

Le plus courant pour la professionnelle de l’ongle est d’exercer à domicile, au sien comme à celui de ses clientes, en optant pour le régime de la micro-entreprise .

Mais nous retrouvons également des professionnelles en institut, soit en tant que salariée, soit en ouvrant son propre institut. Cette activité est aussi pratiquée dans :

  • des salons d’esthétique
  • des salons de coiffure
  • des centres de bien-être ou remise en forme qui proposent des soins en prothésie ongulaire
  • des magasins spécialisés dans la beauté ou possédant un rayon parapharmacie
  • dans les très en vogue “bars à ongles” ou “bars à beauté”.

Quelques chiffres clés !

On constate qu’une grande partie des personnes ayant effectué la formation continuent à exercer l’activité de prothésie ongulaire plusieurs années après leur certification.

Le taux d’insertion dans l’emploi chez Nail art Institute est de 100 % et de 92 % dans l’emploi visé en 2018.

Le profil professionnel des candidats est de 82% de micro entrepreneurs et de 18 % de salariés.

Certaines pratiquent la prothésie ongulaire comme unique activité, soit 72 % des candidats, d’autres l’associent à la coiffure ou à l’esthétique ou d’autres domaines pour augmenter leur chiffre d’affaires comme 28 % des candidats.

Les titulaires ayant créé leur entreprise sont encore en poste en 2020. Elles vivent de leur activité à leur propre rythme : certaines privilégient un rythme partiel, d’autres un temps plein.

Descriptif de la certification : Pratiquer la prothésie ongulaire RS 6357

Lien vers la fiche FRANCE COMPETENCES : RS6357 – Pratiquer la prothésie ongulaire (francecompetences.fr)

L’activité de la prothésie ongulaire est une activité pratiquée en majorité par des femmes, mais de plus en plus d’hommes commencent à s’y intéresser.

La certification a pour but de délivrer les compétences théoriques, techniques et esthétiques qui permettent de maîtriser l’activité de prothésie ongulaire. Elle permet de valider les compétences concernant les gestes et techniques appropriées, les règles d’hygiène relatives aux outils et à l’espace de travail, mais aussi les risques infectieux et les contre-indications éventuelles.

Modalités d’obtention de la certification

La validation de la certification s’obtient après 3 épreuves:

1- Le QCM

Composé de 30 questions axées sur les aspects théoriques tels que les maladies, les protocoles, la morphologie, les termes spécifiques à l’activité et la réglementation, est une épreuve de 20 minutes. Corrigé par la formatrice, cette épreuve est considérée comme réussi lorsque le participant obtient une note supérieure ou égale à 15/20 (Coefficient 1)

2- Contrôle continu

Durant la formation, la formatrice complète une grille d’évaluation pour le contrôle continu. Pour que cette épreuve soit validée il est impératif d’acquérir une note supérieure ou égale à 15/20 (Moyenne coefficient 2).

3- Mise en situation réelle

Cette évaluation est réalisée sur un modèle vivant devant un jury. Elle a pour but d’évaluer les compétences pratiques acquises.

Elle est prévue le dernier jour de la formation, sur une durée de 3 Heures. L’objectif est de réaliser une prestation qui réponde aux obligations protocolaires et esthétiques. Le jury est présent tout au long de la prestation et analyse les actions, les gestes et le comportement du candidat. Le jury évalue les compétences attendues et valide les compétences acquises à l’aide de grilles certificatives. (Moyenne coefficient 3)

La certification RS6357 « Pratiquer la prothésie ongulaire » s’obtient si le candidat satisfait à toutes les épreuves et s’il a obtenu à chacune des étapes une moyenne supérieure ou égale à 15/20.

Pour l’obtention du certificat, les 3 contrôles des connaissances devront être validés.

Les modalités précises de l’examen final et les compétences visées seront remises à chaque stagiaire au moment de l’inscription à la formation.

Nous sommes là pour vous

Des Questions ?

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande